Maigre comme le Christ de la Celle

es laï coumo lou bouan diou de la cello : il est laid comme le bon dieu de la Celle

  • « Maigre comme le bon Dieu de La Celle » : c’est une expression courante, dans le région. Elle fait référence au Christ en croix qui se trouve dans l’église du village et qui est, effectivement, d’une maigreur impressionnante. Cette sculpture en bois polychrome, d’1 m 80 de hauteur, date du 14ème siècle, semble-t-il. Elle présente une autre particularité, que m’a fait remarquer M. Claude SERELLE, adjoint au maire : l’expression du visage du Christ change selon l’endroit d’où on le regarde. Si l’on tourne autour, elle passe de la douleur à la sérénité.
  • Dans la chapelle de l’abbaye, actuelle église du village, un christ étonnant orne le mur sud. Classée en 1938, cette sculpture d’origine catalane en bois polychrome date semble-t-il du XIVème siècle.
    D’une maigreur cadavérique fort réaliste, son visage exceptionnel exprime la douloureuse agonie de la crucifixion.
    De ce chef d’œuvre, est né un dicton local :
    « Maigre comme le bon Dieu de La Celle »...
  • A l'intérieur de l'église cet immense crucifix. Il a été sculpté par un berger dans un figuier au XIVeme siècle et a donné naissance à des expression populaires (en provençal bien sûr) comme : "Elle est maigre comme le bon Dieu de La Celle" ou "il est laid comme le bon Dieu de La Celle".
    On se sent mal à l'aise à le regarder, est-ce parce qu'il a les yeux ouverts et un regard étrange, parce qu' il a le crane rasé ou la barbe naissante ? En tout cas cette représentation du Christ n'est pas banale !