Créer un site internet

lorgues

Au Moyen Age, le "castrum lorgas", grâce à de rustiques remparts, reste à l'abri des invasions barbares des Vème et VIème siècles .

Au IXème et X ème siècle Lorgues doit se préserver des raids des sarrasins implantés, selon certains historiens, au Fraixinet (La Garde Freinet)

Au XII ème siècle, Lorgues fait partie du Comté de Provence et porte le titre de "Ville comtale" dépendant directement du Comte de Provence.Elle n'a donc pas de seigneur et s'administre elle-même, conformément au droit romain, par des consuls locaux assistés de l'assemblée des chefs de famille.

Sa situation sur la grande voie médiévale qui reliait la vallée du Rhône à l'Italie contibue à son développement.

Vers 1156, les templiers s'y installent pour constituer la commanderie du Ruou. Ils dotent alors la ville de solides remparts qui ont été remaniés par la suite et qui existent encore en partie aujourd'hui.

Pendant la deuxième moitié du Moyen Age, Lorgues obtient des comtes la reconnaissance des privilèges et franchises que cherchaient à lui enlever ses voisins, notamment les moines cisterciens de l'abbaye du Thoronet.

Au cours du XIV ème siècle, la dynastie comtale angevine dote Lorgues d'une viguerie ce qui affirme la relative puissance de ce chef-lieu.
A la même époque, en 1421, l'évêque de Fréjus installe une collégiale sous le vocable de St Martin.

Successivement, le comte Raimond Bérenger, les reines Jeanne et Marie, les rois Louis II , Louis III et René confirmèrent son caractère de " ville royale ". Il n'y a donc jamais eu de seigneur ni de famille pouvant se parer du titre de Lorgues. 

En 1481, sous Louis XI, la Provence est rattachée à la France et Lorgues partage alors les vicissitudes du royaume.