Créer un site internet

Seconde guerre mondiale 1939-1945

  • Les exilés allemands et autrichiens à Sanary

    43 Les exilés allemands et autrichiens à Sanary
    De nombreux artistes et écrivains venus de toute l'Europe s'étaient installés dans la région dont un groupe d'anglais autour de Aldous Huxley. Quelques allemands s'étaient joints à eux attirés par le calme et la beauté des paysages, parmi eux Julius et Anne-Marie Meier-Graefe qui accuellirent les premiers réfugiés politiques du Reich attirés aussi par la présence à Sanary de Lion et Marta Feuchtwanger. Après 1933 et l’arrivée d’Hitler au pouvoir, c’est par dizaines que des intellectuels allemands vinrent se réfugier dans ce qui était alors un petit port de pêche endormi, où la vie était beaucoup moins chère qu’à Paris. Bertolt Brecht, Egon Erwin Kisch, Thomas Mann, Ludwig Marcuse, Joseph Roth, Franz Werfel, Arnold Zweig s’y retrouvèrent. Plaque commémorative au syndicat d'initiative « Si on vit dans l'exil, écrivait Hermann Kesten, le café devient à la fois la maison de famille, la patrie, l'église et le parlement, un désert et un lieu de pèlerinage, le berceau des illusions et le cimetière... Dans l'exil, le café est le seul lieu où la vie continue. » Après la déclaration de guerre de 1939 le gouvernement français poussa l’absurdité jusqu’à faire interner certains d'entre eux dans des camps car on ne voulait voir en eux que des Allemands : On estime à environ 500 le nombre d'allemands ou autrichiens réfugiés dans le Var entre 1933 et 1942 dont la plupart résidaient dans les communes de Bandol, Sanary ou Le Lavandou. Lion Feuchtwanger fut l'un des premiers internés du Camp des Milles près d' Aix-en-Provence, d'autres ont pu émigrer aux États-Unis ou en Suisse avant l'invasion de la Zone libre, certains, rattrapés par le nazisme, n'ont pu échapper aux camp d'exterminations et à la mort. Après la libération, la petite ville, qui avait été surnommée « Sanary-les-Allemands » voulut tout oublier et ce n’est que dans les années quatre-vingt-dix que le tourisme allemand et autrichien vint essayer de retrouver les traces des grands artistes qui y avaient vécu. On a fini par dévoiler une plaque et aménager des itinéraires touristiques. Plusieurs maisons ou villas de Sanary témoignent de leur passage dans la ville.
  • Memorial du débarquement, toulon

    5 Memorial du débarquement, toulon
    Il commémore le débarquement allié en Provence le 15 août 1944, l'opération Anvil Dragoon. Le mémorial dispose de nombreuses salles, présentant tout d'abord les forces en présence (uniformes, matériels, chefs militaires). Les salles d'exposition détaillent ensuite le déroulement de l'opération, sur les différents champs de bataille, avec de nombreuses cartes et photos d'époque. De nombreuses maquettes (véhicules, navires de guerre) et des mannequins en tenue illustrent les thèmes abordés. À l'extérieur, des engins (canon anti-aérien, canon anti-char allemand, char américain) entourent le fort.
  • L'appel du 18 juin 1840
    L'appel du 18 juin 1840
×